FREEGAN PONY : LE RESTO-SQUAT ENGAGE

Mode de vie alternatif venu tout droit des Etats-Unis, le freeganisme consiste à consommer principalement ce qui est gratuit, une vraie communauté s’est créée dénonçant le gaspillage alimentaire et tout ce que cela engendre.

Extérieur Freegan Pony

Crédit photo : Jacob Khrist

C’est dans cette lignée que, Freegan Pony, un restaurant hors du commun et complètement inédit a posé ses fourneaux en novembre 2015, dans un ancien local désaffecté de la Mairie  de Paris, dans le 19e arrondissement, juste en dessous du périph’, porte de la Villette.

Après quelques mois d’activité, le squat de consommation engagé, créé par Aladdin Charmi, 32 ans, habitué des squats : il a fait danser les parisiens au Poney Club (ancien abattoir chevalin dans le 15e) ou au Pipi Caca (toilettes publiques désaffectées proches du métro Bonne-Nouvelle, dans le 10e), est en marge d’obtenir un bail qui lui permettrait de sensibiliser les Franciliens au gaspillage alimentaire dans une démarche plus officielle.

Après avoir enfin trouvé l’entrée de ce lieu insolite,  un immense de 500m2 rempli d’objets et mobiliers récupérés chez Emmaüs vous attend. Une ambiance chaleureuse règne avec ses grandes tables en bois, tapis colorés et bougies qui éclaircissent les murs de briques rouges (et vos assiettes !)

Crédit photo : Rubens Ben

Crédit photo : Rubens Ben

Côté cuisine, le concept est simple : 4 soirs par semaine (du vendredi au lundi), un menu végétarien unique vous est proposé par un chef étoilé différent chaque soir, cuisiné uniquement à partir des invendus du marché de Rungis, soit près de 150kg de nourriture acheminés chaque jour d’ouverture. A la fin de votre repas, ici, pas d’addition, vous choisissez vous-même de laisser la somme qui vous paraît être la plus appropriée par rapport à l’expérience atypique et responsable que le lieu vient de vous proposer.

Crédit photo : anousparis.fr

Crédit photo : anousparis.fr

Mais attention…victime de son succès depuis son ouverture, Freegan Pony, affiche complet tous les soirs. Les réservations ne sont pas faciles à obtenir, il est donc fortement conseillé de suivre leur page Facebook, par laquelle il faut forcément passer, si vous souhaitez expérimenter cette cantine « Zéro gâchis et Maxi LOVE ».

Charlotte G.